English Italiano Nederlands

Éric Suchère …un autre mois…

Je suis né le 25 octobre 1967. Depuis le mois d’octobre 1997, j’envoie, chaque mois, un multiple sous la forme d’une carte postale à un nombre fixe de correspondants. Ce projet, commencé le jour de mes trente ans, devrait s’achever en 2028 après mes soixante ans. Il sera, alors, constitué de 365 textes. Ce site est mis à jour le 25 de chaque mois.

N° 235 (avril 2017), Sections III

183. Juste un souvenir – lui –, puis aucun souvenir – je. 186. Nous sommes – nous sommes – une histoire que je rédige directement sur l’écran. 190. C’est elle et c’est moi : un trajet en voiture et, lorsque nous arrivons, il faut trouver le moyen pour se protéger. 195. Il me parle quand j’y vais. 198. Une femme, nous et sept personnes que je ne connais pas – nous sommes. 202. Je dois prendre. 203. Je vois. 204. Il y a une réponse à un texte. 209. Quand je le fais, je me dis que. 210. Je pars quand le spectacle est terminé. 211. Tout est enregistré pour preuves. 212. Nous regardons surtout. 213. Je parle. 214. Il n’y a plus. 215. J’émets quelques réserves. 216. Une histoire de tempête, des maisons qui. 217. Nous devons prendre l’avion. 218. Je lui donne des conseils. 220. Ce n’est pas moi qui lis la traduction. 221. Après je me rends. 222. Nous allons voir un film qui m’a traumatisé. 224. Il y a toute. 225. Sur la route, dans la montagne : une discussion. 230. Il doit s’enfuir. 231. Je fais un impair. 232. Nous étudions des empreintes polychromes qui sont comme une pièce de théâtre. 234. Nous faisons. 235. Nous suivons ou sommes suivis par quelqu’un. 236. Il y a beaucoup de monde. 240. Il y a des dessins, des modélisations, des souvenirs, une histoire. 242. Nous le croisons et il me prend par le bras pour me faire visiter la cathédrale. 245. Normalement, il en a disposé plusieurs. 248. Nous cherchons une église, des fragments. 253. Avec deux autres personnes, je me fais passer pour un paysagiste. 255. Je lis un livre anglais. 256. Je descends très rapidement dans un parc en passant par des escaliers et par une usine en ruine. 258. Un long trajet en voiture à la campagne. 259. Je déménage deux fois. 260. Je suis en banlieue. 261. Encore une fois : j’ai déménagé – il est encore question de déménagement. 264. Nous y sommes presque. 266. Il vient me voir pour me demander de vider toutes mes affaires. 267. Quelqu’un s’est introduit. 268. Je prends des clichés. 272. Pour une raison inconnue, nous sautons par dessus. 273. Elle me demande de lui poser des questions sur certaines notions.