English Italiano Nederlands

Éric Suchère …un autre mois…

Je suis né le 25 octobre 1967. Depuis le mois d’octobre 1997, j’envoie, chaque mois, un multiple sous la forme d’une carte postale à un nombre fixe de correspondants. Ce projet, commencé le jour de mes trente ans, devrait s’achever en 2028 après mes soixante ans. Il sera, alors, constitué de 365 textes. Ce site est mis à jour le 25 de chaque mois.

N° 230 (novembre 2016), S'absorber dans

Se concentre sur le paysage ou bien sur les détails – tout ce qui environne –, contaminent dans une chaîne sans fin. Le reflet déforme multiple et la comparaison s’effectue avec les doubles – un presque même –, est – suppose – une dissolution visuelle – une tentative de ou pour. Les différentiels de vitesse apparaissent avec évidence – dans la même direction ou son contraire. Le déroulement produit similaire comme le paysage tourne en boucle, revient cyclique, s’enroule sur lui-même. Tente de définir une collection de nuances – prélèvement rendu impossible par la vitesse – dans la lumière manquante, un défaut de relief, un grisé établi sur tout, une surface sans aspérité sinon quelques taches colorées, ici ou là – parsèment rare. Est un étalement vert modulé par une série de rides – ne laisse rien entrevoir ou bien un rythmique géométrique blanche de bandes horizontales à différentes hauteurs. La question se pose des articulations ou comment passer de l’un à l’autre sans faire apparaître la couture – une histoire de montage à l’image près. Rien ne se forme dans la continuité sinon des transitions, des intervalles – avant et après, proche et lointain. Le lien entre les éléments ne s’établit – ne peut – sinon dans la proximité immédiate. La phrase n’émerge pas. Le vocabulaire est statique. Ne reste qu’une question syntaxique ou imagine les suites possibles, les différences de texture, de grain, de matière, de degrés. Repasse par le quasi où les choses peuvent apparaître un peu dans une structure visible doublement même si ne provoque rien qu’elle-même. Les différents éléments s’insèrent, se placent, s’acheminent vers, s’énoncent sans exister vraiment et il faudrait pouvoir s’absorber dans ce rien où s’intégrer et essayer au maximum de réduire la distance.