Toutes les maisons, couleurs, la lumière ajustée, tiens, résiste jusqu’au bout, ne peux, encore quelques instants, la lumière ajustée. Si passe par, longe une serre, masse repeinte blanche, éclat, à guitares et tam-tam dans le fond d’un tunnel ou bien couples dansant à même le trottoir puis un chut enfant trisomique, suis des rues vers, les maisons et les rues, tonalités et végétation, reprends, remonte, va quasi aux abords, descends, décor calme, la lumière ajustée. Si marche jusqu’aux collines, dans les rues, l’ascension, le vent enregistré, la descente ou, qu’en quelques instants, irritera par des claquements de langue, ne cesse, aux bruits et les musiques, clochards, du mélange des langues, la lumière ajustée. Si dans la brume, devant la serre, masse blanche, descends vers, que pense préhistorique, qu’arrive à l’océan, virera d’un seul coup de gris atonal à vert bien lustré, encore que comble la vue panoramique, est la vue, le ressac en silence tout en contre-plongée, à l’idée, la lumière ajustée. Si le matin, sentiment d’espace, va d’une colline à l’autre, à ces gens qui, aux maisons, à ces parcs, aux sommets des collines, à la vue, à ces gens qui, à la marche sur la crête, à un bus, à dans la vitre, son reflet, semble, ne répond, continuera, son reflet, à, regarde dans le froid, en haut de, la lumière ajustée au sentiment du bord.