Est totalement beau, ce qui se passe en racontant mon histoire plusieurs fois. Est rien. Est rien. Est avec eux jusqu’à, sur cette grande esplanade, en avance dans, le dernier à, de quelques, avec lui tandis qu’ils, derrière nous, et de leur relation. Est de venir me voir, l’appréhension, le rendez-vous dans le centre, le temps en bas de l’escalator, à regarder toutes, la manière dont elle est habillée, sans but précis, souvent silencieuse, à une distance raisonnable et son corps, des photographies d’elle. Est assez surexcitée ou bien calme, d’elle des photographies et des vidéos d’elle, la jalousie, des photographies d’elle sur mon appareil à dehors, un compliment sur, à dehors, à chez moi. Est un café, la gare, dans la rame du métro, de la mort de son père, du sentiment de l’âge, de ce qui s’est passé, de beaucoup de questions, à dehors. Est ce qui s’est passé, la patience un peu et la pudeur emporte. Est rien sinon. Est le métro, une pensée pour Bouvard et Pécuchet, une exploration, le code, les voitures, un gendarme en uniforme de parade, des considérations sur la psychanalyse, les raisons pour ici. Est rien. Est la rame, les adolescents dans le wagon, les adolescents et leur rapport, de la musique, la distance surtout avec deux d’entre eux puis avec lui, de la musique sur le quai, dans un café, dans la rue, avec elle, avec lui très distante, avec d’autres personnes, sur les mêmes sujets, à un froid, à surtout avec elle mais pas avec moi, un peu avec, surtout avec elle et plus loin, de m’occuper de ça, pour qu’elle finalement. Est avec lui. Est rien sinon. Sont plusieurs personnes que, mes problèmes jusqu’à chez, encore de mes problèmes sur le trottoir et chez moi. Est rien sinon. Est tard, là avec lui, de nous, des rapports entre nous et les femmes, des conseils tous les deux, de quelques affaires dont avec eux. Est ce rendez-vous, à pied, premier à l’intérieur, le temps de parler puis avec eux dehors. Est rien là le soir. Est rien là le lendemain. Est rien sinon. Est un café juste avant un premier rendez-vous, pas très bien ce que, en avance, un café en face, quelques personnes intéressantes puis pas assez de place, ailleurs un petit groupe, l’évocation des différents cauchemars. Est assez tôt, une erreur sur la musique, de littérature un peu avec elle, décidément trop froide, compte qu’elle attend quelque chose, en sorte sans équivoque. Est rien. Est rien sinon. Est rien sinon là.