La figure rentre, simple fond, téléphone, repose le combiné, à mur et plinthe, lourds rideaux et d’autres clairs transparents, vitres de traits blancs et noirs de reflets, sur nuit à étoiles blanches sur noir, ouvre la fenêtre, du rebord, vitres, rideaux sur fond nuit, étoiles blanches sur noir dont une d’éclat plus, regarde les étoiles, la découpe noire d’arbres nus au-dessus d’une rotonde au rectangle blanc fenêtre, une fenêtre ouverte avec ses traits reflets, les étoiles blanches sur noir dont une plus brillante que regarde, dans la pièce très vide, juste un rideau, à la fenêtre ouverte avec ses traits reflets, sursaute, petits traits en éclats, du mur, le long, le rideau, de la fenêtre ouverte avec ses traits reflets, masse sa main au contact brûlée, petits traits en éclats, dans la nuit, de la fenêtre, à côté du rideau, ferme la fenêtre, ondulations émanent, va vers un fauteuil, dans un coin, va vers, se met dans, devant la tablette d’une cheminée, une lampe et une horloge qui par deux fois sonne, ondulations émanent qu’écoute, se relève, regarde l’heure inquiète, prend le téléphone, compose un numéro, téléphone, entend le décompte des secondes qui passent et, dans la pièce, la cheminée, l’horloge, la lampe, le fauteuil, la porte, la table basse, le téléphone, un lustre, le pot de fleurs, deux cadres, les rideaux, la fenêtre, un broc et une écuelle, tout qui tremble, vacille, bouge, tombe, se craquelle tout autour.