Un grillage, double trame, tout horizontales, verticales et obliques sur les immeubles en fond, en qualité bleuté, la structure, les fils dans le ciel, une question structure. Une tour d’horloge nostalgique déjà, ses lignes droites, rectangles, carrés, spirales, courbes en ajouts tout récents, beiges et bleus découpent net sur fond vraiment très pur. Une structure métallique aérienne ajourée, lignes en clair-obscur, effets et projections au sol, mélangent les trames en parcours anarchiques, effets d’éblouissement entre tous éléments. Un grillage, contrebas, poutrelles de soutènements et les ombres déjà sur, déforment en fonction des terrains, herbes droites, pierres, tiges, filets, trous et tous les enfoncements. Des bâtiments en sombre dans les nuages dessus et leurs reflets tout calmes dans l’eau immobile à, autour, la brume, le crachin que suppose et minuscules ronds. De bâtiments entre, dans le vide multiple, machines, structures et engins mécaniques tous poly-orientés, de croisillons rouges, filins, découpent le ciel en fins arachnoïdes. Des ombres sur un mur, déformations provoquent des objets qu’elles transposent, étirent, anamorphosent, le relief perturbent par la surface qu’occupent, surimposent aux briques sous. Une façade, lettres anciennes en quelques effacements ou traces sur le béton et autres éléments, l’usure, teintes différentes, les marques laissées par au pied de et parmi. Industriel dans la brume de chaleur, grue, tours, cheminées et les fumées avec, au devant l’indistinct d’une rangée d’arbres avec, au devant île, sculpture et quelques clapotis. Les poutrelles d’acier et leurs câbles aussi, les découpes que proposent des éléments autour, déboîtements multiples rayés de quelques obliques. Les immeubles, leurs hauteurs, en différents multiples et tout l’hétérogène des configurations dans la lumière rasante, les ombres sur les autres et la lumière sculptant. Le double volume vraiment géométrique aux verticales formées de sombres fenêtres alternent à celles de parements beiges, la grille régulière et une ombre en flou. Un immeuble de briques aux fenêtres et stores blancs et les ombres du feuillage, le brouillage de, les formes mangées par et le frémissement, motifs irréguliers. Les volumes diffèrent, hétéroclite étagent, pyramidal l’emporte dont les tons chauds s’accordent à la lumière de l’ouest à l’ornement consiste en dessin de façade.