Le ciel. Le ciel est. Le ciel est gris sombre et nous n’avons qu’un seul objectif. Nous n’avons qu’un seul objectif : vous protéger contre les difficultés comme le ciel est gris. Le ciel est gris dense. Le ciel est gris sombre dense jusqu’à l’horizon et je crois que. Je crois que vous êtes conscient des risques. Je crois que vous êtes conscient des risques qui pèsent sur votre vie et sur votre avenir comme le ciel gris est bas. Le ciel gris est bas, sombre et dense tout autour et le mot faillite n’est plus un mot, n’est plus un mot abstrait et que notre souveraineté exige. Notre souveraineté exige des efforts. Notre souveraineté exige quelques sacrifices comme le paysage est gris humide. Le paysage est gris humide de gouttelettes à peine visibles tombant continuellement et que le gris nous environne. Le gris est tout autour de nous. Le paysage gris nous cerne et il faut sortir. Il faut sortir de cette spirale, de cette spirale dangereuse comme le gris est tout autour de nous. Le gris est une masse tout autour. Le gris nous surplombe tout autour et ce que nous entreprenons est une accélération. Ce que nous entreprenons est une accélération des efforts engagés et que nous réformons. Nous réformons nos structures. Nous rationalisons. Nous rationalisons l’organisation comme l’air est gris froid. L’air est gris humide. L’air a une couleur gris sombre humide et vous êtes tous. Vous êtes tous concernés. Vous êtes tous concernés par l’effort comme le gris défile. Le paysage défile gris. Le paysage défile gris sombre humide. Le paysage défile gris sombre humide en no man’s land, friches industrielles, usines, entrepôts, tags, campements précaires, glissières de sécurité, lignes haute tension…  et nous vivons une phase. Nous vivons une phase de basculement. Nous vivons une phase de basculement de l’histoire économique du monde comme les figures passent. Les figures passent sur le pont. Les figures passent sur le pont au-dessus de la voie ferrée sur gris du ciel et nous avons le devoir. Nous avons le devoir. Nous avons le devoir d’enrayer la spirale comme les fumées se développent. Les fumées se développent et s’enroulent. Les fumées se développent et s’enroulent sur elles-mêmes dans le ciel gris et nous avons des infrastructures performantes. Nous avons un noyau dur. Nous avons des pôles d’excellence. Nous avons de fortes capacités. Nous avons une population compétente. Nous avons une épargne considérable comme l’eau du fleuve est grise. L’eau est gris sombre. L’eau du fleuve est gris sombre ou brillant et il faut refonder notre modèle. Il faut refonder notre modèle qui est devenu insoutenable. Il faut encourager toujours plus. Il faut encourager toujours plus le travail comme l’endormissement vient. L’endormissement vient sur le paysage gris.