À la première incarnation est inséparable du dialogue que ressuscite, malgré, comparé à, pose avec brutalité les problèmes que sa conception pose à voix basse, est une interprétation de ce que ne peut pas voir, de ce que ne peut voir que par, se met en question afin d’échapper à, devient un ensemble, ne doit plus concerner que, se conçoit en tant que, mais s’applique bien mal à ce que nous éprouvons devant, découvre des évolutions formelles assez semblables, impose son domaine de référence, son histoire, cesse de tourner autour de ses références, en détruit le primat, non parce que les nie, mais parce que les englobe, pourtant ne cesse de s’étendre, va contraindre à entendre son langage, n’est plus un nouveau concept, est interrogation où le nouveau domaine de références n’est plus, remplace, exprime volontiers ce qu’apporte, dans le vocabulaire de ce qui précède, ainsi détruit les notion sur lesquelles se fonde et jusqu’au sentiment général qu’inspire, ne renonce pas à ce qui rend inintelligible notre relation avec, ni aux théories, est au service de, rend confuses et vaines les questions que pose et jusqu’à son essence, dans un combat extrêmement trouble, en est le rival, manifeste, est libre du réel, forme autre chose qu’une harmonie, est inconnaissable, lutte contre, est l’émotion fondamentale qu’éprouve devant, fait du plus banal un exotisme, est inséparable de l’écoulement du temps, à la fois conscience de l’insolite et de l’éphémère, conscience la plus élémentaire de l’impermanence et de l’illusion, n’est pas créé pour, délivre de, fait accéder à un autre, est le moyen de l’annexion, est hétérogène, fait accéder à, change de nature, exerce, s’étend, découvre sa pluralité, trouve de curieuses limites, ne se définit nullement par, ne s’applique pas à, isole la relation qui échappe, dégage de n’importe quoi ce qu’il recèle, le fixe en inventant une corrélation, trouve une assemblée de faits, mais d’une façon floue, incarne en traduisant dans sa propre langue, devient sa propre valeur suprême, ne se réfère plus qu’à soi-même, ignore au nom de quoi, semble n’être plus que jeu arbitraire, l’interroge, prend forme par ce qui le suggère, nait des sentiments et non des concepts, devient aussi arbitraire que, invente une autre corrélation fondamentale.