De la symétrie d’une chose en son reflet dans le beige du ciel et de l’eau bien étale est silence constant du paysage qu’équilibre l’architecture en rythmique régulière dans la répétition de deux triades parfaites. De nuages isolés dans leur blancheur-lumière sur le gris sombre d’un ciel à son auréole claire est espace incommensurable tout au dessus du sol en rien qu’une terre noire sans détails sinon dans quelques découpes placées à l’horizon. De la mer et ses rides à l’éclat de lumière — insolation vers blanc — à l’irradiation du soleil dans le ciel contre les masses nuageuses en clair-obscur est l’immense effet-drame pour un bateau unique. Du halo ovoïde en sa dissipation centrale jusqu’à l’horizon et fumées s’enroulant très à l’horizontale est fusion dans les nuages eux-mêmes passant juste dessus un autre bateau unique contre le noir de mer strié en son milieu. De nuages blanchâtres et leurs valeurs de gris est soulignement d’un dessin ourlé dans sa complexité en volutes anarchiques juste par-dessus le liséré noir de la ligne séparant le ciel de la mer en sombre. De vapeurs d’eau et suspensions aériennes tous dans le jeu de lumières se diffractant contre et se diffractant sur en quelques éparpillés à la surface balayée de valeurs contrastées est enchevêtrement des différentes textures. De nuages déchiquetés par le soleil derrière au noir de la mer et d’une digue en silhouette est l’écho avec vagues et l’écume pulvérisée en fantôme rapide sur les rochers en juste leur silhouette. De la vibration argentée en froissé permanent d’une surface déployée est une profondeur dans laquelle s’engouffre comme au-dessus idem dans la succession des nuages en blanc-noir en une suite égale. De retour au calme d’une surface juste plissée sur laquelle s’accrochent les reflets de navires en longues barres verticales jusqu’au ciel en pulvérisation d’une valeur modulée est calme artificiel jusqu’avant qu’engloutisse. De la noirceur pluvieuse s’estompant en traînées sur la surface liquide d’une mer en une surface obscure est le compact de l’espace qui s’oppose avec juste quelques pixels hors d’une totalité.